CONTACTEZ-NOUS

Si vous voulez obtenir plus d’information concernant les cours de Gong Fu (Kung Fu), Qi Gong, Tai ji ou tout simplement si vous avez des questions, envoyez-nous un message en remplissant le formulaire ci-dessous. Vous pouvez aussi nous contacter aux coordonnées dans le pied de page. Merci de votre intérêt!

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre numéro de téléphone

Votre message

SEARCH THE SITE / RECHERCHER SUR TOUT LE SITE

Gong Fu Shaolin / Art Martial et Chan sont Un

Mont Shaoshi Vue extérieure de la Caverne de Bodhidharma

Mont Shaoshi
Vue extérieure de la Caverne de Bodhidharma

Originaire du monastère Shaolin qui fût bâti vers 495 A.D..

Selon les historiens chinois, les arts martiaux existaient en Chine auparavant. 3 décénies après sa construction, un moine venu de l’Inde ”Bodhidharma”, le 28ème patriarche de “Shakyamuni”, arriva au monastère puis se retira dans une grotte du Mont Shaoshi, à l’arrière ouest du monastère durant une période de 9 ans et atteint l’illumination. (kaidao) 开导。

À son retour au monastère, la doctrine 禅“Chan”, mieux connue sous la dénomination “Zen” s’intégra à la pratique de l’art martial et plus tard pris un envol magistral en Chine.

La base fondamentale de l’enseignement légué par “Dhamo” se résume par sa simplicité et l’absence de barrières. Quoi que nous fassions où que nous soyons, le Chan s’applique.

Au temps de la Dynasty Song du Sud, une période où les trois enseignements
(LE BOUDHISME, LE CONFUCIANISME ET LE TAOÏSME) étaient très présents et acceptés en Chine, le moine 房展 Fuyu, invita 18 maîtres les plus réputés de Chine à séjourner 3 ans * au Monastère et posa des assises à l’art Shaolin à partir des meilleures techniques martiales observées.

• Northern Song 北宋 (960-1126) / Southern Song 南宋 (1127-1279)

En raison de son contenu immense le Gong Fu Shaolin est impossible à apprendre en totalité dans une vie humaine. Il se transmet par les enseignements reçus de maîtres à disciples, approfondis et développés dans la confiance, la loyauté et l’épanouissement atteint par l’écoute et la pratique avec un caractère unique à chaque génération de maîtres.

Les artistes martiaux de tous les styles sont d’avis que le Monastère Shaolin eu un rôle central en Chine et dans le monde entier, dans le développement du Zen, de la médecine traditionnelle et des arts martiaux (武术).

 

Top