CONTACTEZ-NOUS

Si vous voulez obtenir plus d’information concernant les cours de Gong Fu (Kung Fu), Qi Gong, Tai ji ou tout simplement si vous avez des questions, envoyez-nous un message en remplissant le formulaire ci-dessous. Vous pouvez aussi nous contacter aux coordonnées dans le pied de page. Merci de votre intérêt!

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre numéro de téléphone

Votre message

SEARCH THE SITE / RECHERCHER SUR TOUT LE SITE

– Les Trois Enseignements Ne Font Qu’un –

三教合一

LaoZi 576-478 BC
Buddha 563-483 BC
Confucius 551-479 BC

Au temps du 3ème Empire de Chine, plus précisément au 12 ème reigne de la dynastie Ming marquant la fin de 16 siècle (1567 à 1572), une stèle de pierre fût gravée et disposée dans les murs du monastère Shaolin au Henan, la plus vieille province chinoise.

Cette pièce significative représentant L’union des 3 enseignements philosophiques légués par les maîtres; Lao tse (Laozi), Buddha (Fo) et Confucius (Kongzi) est encore aujourd’hui l’hôte du monastère Shaolin.

Relation entre ces trois pensées

Bien que Bodhidharma (527 apr. J.C.) influença plus profondément le développement du Zen en Asie, plus particulièrement en Chine et au Japon dans la pratique des arts martiaux, le premier Buddha (Shakya-Mouni) fût contemporain de Laozi et Kongzi. Le fondement de la doctrine philosophique léguée par le premier Buddha dit que le corps et l’esprit sont des notions invisibles et que la vérité ultime (illumination soudaine apportant au sage la vraie connaissance et la paix de l’âme) ne saurait être trouvée en dehors de leur union. (l’harmonie du corps et de l’esprit; de la pensée et du geste).

Laozi, prôna la puissance du non agir et du vide vers un cheminement supérieur (le Tao ou la grande voie). De plus, il mit de l’avant le principe de l’intégration individuelle dans l’énergie universelle qui englobe les énergies féminines; Yin et masculines; Yang qui sont à la source des pratiques martiales internes (neijia) et externes (waijia).

Confucius (Kongzi) pour sa part fonda son enseignement sur le comportement de l’homme en société en harmonie avec les lois de l’univers. Ses preceptes ont induits le code de conduite des arts martiaux chinois et Japonais: Le Wude (les vertues martiales).

file-page1-3

Top